ce site dans vos favoris
tirage tarot gratuit numérologie gratuite tirages tarots gratuits
tarot numérologie www.tarot-fr.info



Categories
  Tirages Tarots
  Lames Tarot
  Spiritisme
  Numérologie
  Horoscope
  Livres
 
  Maitre Philippe
  Sedir
  Aimé Ou Non

 
Accueil > Spiritisme

Spiritisme - oui-ja - écriture automatique précaution
Les séances ont toutes été enregistrées sur magnétophone. Un couple les tapaient à la machine à écrire sur support papier : tout le monde en avait une trace. Ils ont stoppé à partir du 22 novembre. J'ai les réponses des séances qui ont suivi cette date, simplement parce que comme expliqué dans une des séances, j'étais une des deux personnes qui prenais les lettres à la main sur un cahier. Donc, entre le 22 novembre et le 11 décembre, je n'ai que ce que j'ai pu saisir des lettres dictées par les esprits. Comme les commentaires le soulignent quelques fois, le défilement des lettres pouvait être quelques fois très rapide (j'avais beaucoup de mal à suivre) ou au contraire très lent. Tous les mots en majuscules sont les réponses des esprits. Rosita, nous préférions l'appeler Sandra. Cette séance et les suivantes ne comportent donc que les réponses que j'ai pu noter.

DE GRANDES PRÉCAUTIONS À PRENDRE POUR LE SPIRITISME, ÉCRITURE AUTOMATIQUE, ET TOUTE AUTRE TECHNIQUE POSSIBLE ET IMAGINABLE, POUR ENTRER EN CONTACT AVEC LES ESPRITS DES MORTS (NOTAMMENT LES PROCHES DÉCÉDÉS).

(Les séances sont en lien sur cette page, mais lisez d'abord s'il vous plaît ces quelques lignes...) Tous les témoignages que je reçois (merci à toutes et tous), enrichissent généreusement l'aperçu que j'avais de toutes les expériences qui se pratiquent généralement. 

Je sais aujourd'hui plus qu'hier, que j'ai eu l'extrême chance de découvrir ce "monde", de la manière la plus sécurisante qui soit.

Je ne me permettrai pas de critiquer de quelque façon que ce soit, toute personne qui cherche à entrer en contact avec un parent disparu. Simplement parce que j'ai aussi vécu ce drame, que des circonstances m'ont certes mise en contact avec ce proche, mais je ne l'avais pas demandé le moins du monde ; ce fut une totale surprise.

Sans une très grande spiritualité, qui passe par les prières intérieures que sont le "Notre Père" et le "Je Vous Salue Marie" (textes dans "spiritualité"), qui sont les barrières les plus puissantes que je connaisse, les formules les plus efficaces pour peu elles sont dites avec sincérité, du fond du cœur, avec toute l'humilité nécessaire. Sans la protection des prières, on peut courir certains risques, voire de gros problèmes.

Il ne faut s'attendre à recevoir que l'entité qui correspond à notre propre évolution.

Sans compter les motivations systématiquement matérialistes des personnes présentes. Le tout peut faire un cocktail plutôt détonnant ; la peur devrait les stopper....

L'encens doit également être utilisé (Éviter ceux vendus en supermarché, ils ne valent rien en matière spirituelle), il est un complément, mais de manière discrète ; ce n'est pas la peine de se noyer dans un nuage, simplement parce qu'on a peur... 

L'encens à lui seul, ne protège pas suffisamment. les vibrations émises par le mental de chacun des participants, pour ne pas dire la peur de certains, peuvent avoir une influence très négative sur une séance.

La peur, en elle-même, est nécessaire. Sa raison d'être, est voulue pour éviter à "l'homme", de faire ce que sa folie, ou plus modérément, son inconscience, le pousse à faire. La peur devrait le freiner, l'empêcher d'agir... Mais c'est tellement bien, de faire "comme tout le monde"...

J'ai reçu un grand nombre de récits d'expériences (continuez à m'envoyer vos textes, que votre "mésaventure" serve aux autres).

Je sais que j'ai eu la chance, de participer à des réunions de spiritisme, qui furent pour moi, une véritable révélation. J'avais à l'époque 20 ans, je sortais beaucoup, mais la vie a mis sur ma route un couple : Patrick et Sandra (Rosita dans les séances). 

Je les connaissais depuis quelques années par la sophrologie. Ils ont organisé ces réunions sur deux mois, à raison d'une par semaine ; le mardi en tout début de soirée. Six autres personnes en moyenne se joignaient à nous.

Pour le décor: on était assis autour d'une grande table en bois, les lumières normales dans la première réunion ; par la suite, il nous a été demandé de les baisser. On commençait systématiquement par une prière intérieure. 

C'est d'ailleurs dans un de ces moments-là, que j'ai ressenti pour la première fois, la puissance des forces appelées par la prière ; Patrick m'avait montré la posture des mains et du corps (surtout le dos)

J'ai toujours eu envie de pouvoir partager tous ces messages que nous avions reçus, et puis ; j'ai préféré attendre le bon moment. Je respectais beaucoup trop tout ce qui nous avait été apporté, pour le laisser salir.

Aujourd'hui, je le respecte toujours autant, mais je ne pense pas, manquer de respect, auprès de tous les intervenants et "intervenants" ; en plaçant une de ces réunions, ainsi que des extraits d'autres séances sur ce site. Le contenu des autres pages de ce site, ne laisse pas, je l'espère, de doute sur le sérieux de ma démarche. 

Je m'efforce depuis ces dernières années, de respecter au mieux les trois vœux. Tout comme pour les textes de méditation, j'ai laissé les textes tels quels, sans aucune correction, toujours pour le respect total des textes.

Je me dois de préciser, que je suis arrivée à ces réunions, sans rien connaître du "spiritisme" ; donc j'arrivais sans aucune crainte, ni un quelconque a-priori. Je n'en connaissais donc absolument ni les dangers, ni les "bénéfices" que cela pouvait apporter.

Ce que je savais par contre, c'était le profond degré de spiritualité de Patrick, et l'intensité de la prière entre Patrick et Sandra. La communion entre certains des participants et Patrick et Sandra était importante. Chacun arrive dans ce type d'expérience avec des motivations différentes... Ces différences ressortent nettement, déjà dans les séances que je vous livre ici.

Ce que je sais aujourd'hui, c'est que le spiritisme, pratiqué en dépit du bon sens, sans la spiritualité la plus intense, peut être carrément dangereux. De nombreux témoignages en font état. 

Les Initiés Egyptiens puis Grecs (sous l'égide de Pythagore, lui-même, initié en Egypte), savaient que n'importe quel individu chercherait à obtenir n'importe quel renseignement, chercherait à savoir, à découvrir ce qui se passe après la mort.

Ces Initiés avaient cependant, tous "subis" ce que l'on appelait à l'époque une "initiation" ; infiniment plus poussée et sérieuse que ce qui se pratique depuis quelques siècles.

Les Hommes, n'ont naturellement, absolument pas le respect dû aux "esprits" que sont devenus les morts. C'est pourquoi ces sciences furent qualifiées "d'hermétiques" par les élèves de Pythagore, "hermétiques" ; c'est-à-dire, fermées, les plus fermées, secrètes possibles.

Je sais la chance que j'ai eue à l'époque, de vivre de telles expériences ; je sais aussi et surtout, que j'ai connu cette époque dans les meilleures circonstances possible, ne serait-ce que sur le plan spirituel.

Mais c'est malheureusement loin d'être le cas de tout le monde. La plupart des gens qui cherchent d'une manière ou d'une autre à avoir des "contacts" n'ont que des intentions matérialistes. Nous avons su, au cours d'une des réunions que d'autres groupes étaient, comme nous, éclairés.

Il est très difficile de savoir quelle Entité vient à nous ; il faut qu'au moins une des personnes présentes, soit tellement portée sur la spiritualité, qu'elle puisse "gendarmer" les personnes présentes et qu'elle "gendarme" également les Entités négatives, (c'était le cas de Patrick).

Ces expériences m'ont démontrée entre autres choses, qu'il ne faut surtout pas "appeler un défunt", comme il est précisé dans un des extraits de séances au bas de cette page.

Il faut laisser les morts en paix.

Il en est de même, pour par exemple, l'écriture automatique. Je l'ai testée également, mais seule, comme beaucoup également qui me l'ont écrit. Nous avons toutes et tous abouti à un ramassis de gribouillis, qui n'est autre que le résultat d'un réflexe nerveux ; on sent son bras secoué. Ce n'est pas pour autant un démon qui nous agresse.

De plus, pour certaines personnes qui auraient obtenu de possibles phrases ; ces dernières, dont on m'a rapporté des extraits, étaient très souvent plus que menaçantes....

Pour d'autres, ce fut au contraire, de très beaux messages....

Si vous avez envie de partager ces expériences, d'apporter vos témoignages, ce sera avec plaisir que je créerai une page sur ce site. Autant que les expériences des un(e)s servent aux autres, et ce, que ce soit pour des problèmes rencontrés ou au contraire, pour des messages d'encouragements.

Si la quête spirituelle, la quête intérieure est sincère, le participant n'a pas besoin d'être particulièrement en contact avec un proche disparu. Il doit au contraire avoir confiance, et comprendre intérieurement que l'entité qui se manifestera, sera à l'image de sa vraie quête.

Si le participant a tout le respect nécessaire pour le monde invisible que nous dérangeons, que sa demande d'être en contact avec un proche disparu n'est pas motivée par des désirs matériels : même si l'entité qui se manifeste n'est pas le défunt lui-même, cette entité sera l'intermédiaire pour faire passer les messages nécessaires.

Une phrase de Sédir, que j'ai placée en page d'accueil, dans les phrases déroulantes ; confirme cette évidence, en tous les cas à mes yeux :

Ne s'imposer à personne, accueillir tout le monde... Phrase qui s'applique aussi bien pour le monde des vivants que celui des morts.

Ne pas demander quelqu'un en particulier, mais accepter avec gratitude, respect et humilité l'entité qui a la gentillesse de venir nous éclairer. Il est à noter, que si la démarche des participants est sincère, si la prière de demande d'aide est sincère, totalement désintéressée, les messages seront de toutes façons agréables ; en aucune manière méchants ou désagréables.

La pureté de la jeunesse notamment, est une nourriture idéale, pour certaines entités, pour les esprits errants, c'est pourquoi les messages sont souvent menaçants... 


Un adolescent ne devrait pas, chercher à être en contact avec ce monde invisible. Le monde des morts étant principalement habité par les âmes de nos disparus, lesquels ne sont probablement pas morts en état de sainteté. Nos défunts sont le plus souvent, un mélange de tout...

Ce n'est donc certainement pas nos morts qu'il faut appeler pour recevoir une aide, dans une quête spirituelle. Un mort qui a été très matérialiste dans le cours de son existence n'est naturellement pas en mesure de nous éclairer sur le plan spirituel.

Il ne faut pas se fier aux apparences, notre démarche était, pour certaines personnes qui étaient avec nous, sincère, leur quête spirituelle, l'était aussi. C'était et c'est loin d'être le cas de tout le monde...

Pour toutes ces raisons, je ne cherche pas à donner à tout le monde l'envie de faire la même chose, de vivre la même expérience. Je livre ces réunions, uniquement dans le but, de partager de tels messages.

Je sais aujourd'hui, qu'il n'est pas nécessaire de passer par le spiritisme, pour recevoir de tels "messages". Ils nous sont livrés continuellement, dans la vie de tous les jours. Simplement, nous sommes trop sourds et aveugles pour les entendre et les voir…

Voici ce que Léon Denis pensait de la prière :

La prière étant l'expression la plus haute et la plus pure de la pensée, trouve un chemin fluidique qui permet aux Entités de l'espace de descendre vers nous et de se communiquer ; elle constitue dans les groupes un milieu favorable aux phénomènes d'ordre élevé, en même temps qu'un préservatif contre les esprits mauvais.

Pour être efficace et produire tout l'effet attendu, la prière doit être un appel ardent, spontané, par conséquent de courte durée ; par contre, les prières banales, récitées du bout des lèvres, sans chaleur communicative, ne produisent que de faibles et insuffisantes radiations.
 
Spiritisme oui-ja écriture automatique parler avec les esprits aux morts messages des entites


TAROT-FR @ redelbalcon.com
(c) 2006-2010 tarot-fr.info